Les camps de réfugiés rohingyas

The Rohingyas refugee camps

A la fin du mois d'août 2017 le Bangladesh fait face à un afflux de réfugiés sans précédent. Ils sont près de 700 000 rohingyas à fuir la Birmanie et les violences de l'armée à leur encontre. Dans le seul camp de Kutupalong, au sud du Bangladesh, à la frontière entre les deux pays, ils sont environ 500 000 à avoir trouvé un refuge. Cette crise migratoire, à la croissance exceptionnelle, se couple d’une crise sanitaire à laquelle les organisations humanitaires et le gouvernement bangladais ont du mal à faire face. La promiscuité, le manque d’hygiène, la malnutrition, ainsi que la pollution des sols et des eaux forment un terreau propice à l’émergence et au développement de nombreuses maladies, qui touchent particulièrement les enfants.

Les photos qui suivent ont été prises à Kutupalong en décembre 2017 en collaboration avec le Croissant Rouge du Bangladesh.

At the end of August 2017 Bangladesh faced an unprecedented influx of refugees. They are nearly 700,000 Rohingyas fleeing Burma and the violence of the army against them. In the Kutupalong camp alone, in southern Bangladesh, at the border between the two countries, around 500,000 persons have found refuge. This humanitarian crisis, with its exceptional growth, is coupled with a health crisis that humanitarian organizations and the Bangladeshi government are struggling to cope with. Overcrowding, lack of hygiene, malnutrition and soil and water pollution form a breeding ground for the emergence and development of many diseases and epidemics, which particularly affect the children.

The following pictures have been taken at the Kutupalong refugee camp in December 2017 in association with the Bangladesh Red Crescent.